Le train des négociations conventionnelles s’est arrêté en rase campagne.

Depuis la signature de l'avenant 3 sur l'Avantage Supplémentaire Maternité, l'EEG de l'activité des négociations conventionnelles est plat. Nous sommes en état de mort clinique.
Il y a pourtant des dossiers importants et urgents à régler, qui du point de vue de la FMF ne devraient poser aucun problème technique, si la CNAM et le Ministère de la Santé y mettent un peu de bonne volonté. La hausse de la CSG
La hausse de la CSG interviendra dès le 1er janvier 2018. Elle doit, c'est promis, être compensée à (...)

- Actualités / , , , , , Lire la suite

Suppression du Tiers payant obligatoire au 1er décembre 2017 : bonne nouvelle ou jeu de bonneteau ?

Le gouvernement a, à l'occasion du PLFSS 2018, fait voter un amendement qui modifie l'article 83 de la loi de santé du 27/01/2016 et supprime pour le moment l'obligation de Tiers Payant AMO au 30/11/2017.
Certains syndicats de médecins libéraux ont triomphé, mais la FMF reste vigilante car la menace persiste bel et bien.
Ce recul à la dernière minute sur une disposition emblématique du quinquennat de François Hollande laisse pourtant planer un certain nombre de questions et appelle quelques (...)

- Actualités / , , , Lire la suite

La FMF reçue à Matignon

La FMF a rencontré le 20 septembre, à Matignon, le cabinet du Premier Ministre, pour discuter notamment de la compensation de la hausse de la CSG pour les médecins libéraux.
Elle a reçu l'assurance que celle-ci se ferait euro pour euro, la consigne en ayant été donnée aux ministères concernés.
Elle a proposé la déductibilité directe des compensations de l'augmentation de la CSG et des minorations de charges pour les revenus inférieurs à 43 000 euros. Elle a proposé également de les transformer en crédit (...)

- Actualités / , Lire la suite

Audition de la Fédération des Médecins de France par l’IGAS sur le tiers-payant

Mission de l'IGAS sur l'évaluation de la généralisation du tiers payant,
Audition de la Fédération des Médecins de France
Jeudi 7 septembre 2017, Ministère des Solidarités et de la Santé
IGAS :
Emilie Fauchier-Magnan, Louis Charles-Viossat
FMF :
Dr Jean Paul Hamon, Dr Florence Zemour
La généralisation du TP a été voulue par le législateur en 2016 dans un souci d'amélioration de l'accès aux soins. Même si nous considérons que l'avance des frais pour les soins médicaux n'est pas le seul motif de (...)

- Actualités / , Lire la suite

Lettre ouverte à Mme Agnès Buzyn

Madame la Ministre,
Le 1er septembre, lors de la Conférence Nationale des Unions Régionales des Professionnels de Santé (URPS) médecins libéraux, organisée à la Baule, la Fédération des Médecins de France (FMF) exprimait son ressenti de la désorganisation du système de santé français et la concurrence déloyale entre l'hôpital et la ville. Financements parallèles (Migac) et attribution à la ville de 3 milliards de dépenses générées, en fait, par l'hôpital, en sont les causes évidentes.
Vous avez cru que, par (...)

- Actualités / , Lire la suite

Hausse de la CSG et compensations annoncées par le Premier Ministre

Pour la FMF, concernant les médecins libéraux et leur fiscalité, le Premier Ministre a rendu une mauvaise copie ce jour. En effet la déception est grande, car quand le Président Macron a annoncé des mesures compensatoires à venir à la majoration du taux de CSG pour les travailleurs indépendants, il n'a pas précisé qu'elles ne s'appliqueraient pas à tous.
La lecture des propositions faites par Monsieur Edouard Philippe permet de constater, en cas de leur application :
une baisse des cotisations (...)

- Actualités / , , , Lire la suite

Modifications des cotisations Assurance Maladie et CSG : quel impact pour les médecins libéraux ?

Ce sont deux des mesures phares annoncées par le condidat puis par le Président Emmanuel Macron : la disparition de la cotisation Assurance Chômage et de la part salariale de la cotisation d'Assurance Maladie, compensée par une hausse de la CSG, et la disparition du RSI.
Les avantages d'après le gouvernement sont : une augmentation du pouvoir d'achat des actifsune universalisation de la couverture chômage pour tous les secteurs d'activitéune meilleure répartition de l'effort de solidarité nationale (...)

- Actualités / , , , , , , Lire la suite

Menace sur l’IRM de Bergerac

Communiqué commun du 13 juillet 2017
L'ensemble des syndicats médicaux français représentatifs : Se réjouissent du projet de l'ARS Nouvelle Aquitaine d'installer un I.R.M. sur le site de l'hôpital de la ville de Bergerac qui ne dispose à l'heure actuelle que d'un seul I.R.M. pour un bassin de 175 000 habitants avec des délais de rendez-vous à 53 jours.Jugent par contre incompréhensible la volonté de l'ARS de fermer au 11 octobre 2017 l'I.R.M. parfaitement fonctionnel installé actuellement à la clinique (...)

- Actualités / , , Lire la suite

Simone Veil, une grande Dame.

En 1975 j'étais installé depuis 2 ans et je venais de vivre en direct le combat de Simone Veil pour la légalisation de l'avortement.
Pour moi, jeune médecin, c'était une chose qui allait de soit et cette légalisation ferait que je n'aurais plus à me renseigner sur les départs en car pour Den Haag : un aller et retour pour la Hollande en une journée pour les plus chanceuses... celles qui avaient eu la chance de tomber sur un médecin qui ne considérait pas l'avortement comme un acte criminel passible de (...)

- Actualités / , Lire la suite

Agression des médecins : Plus de palabre, des actions !

Les agressions récentes de médecins généralistes, dans des quartiers où la sécurité n'est plus assurée n'est pas le fait du hasard, mais de la dégradation des conditions de vie de tous les habitants et de tous les professionnels de santé qui y évoluent.
Les inégalités sociales de santé sont déjà une réalité mesurable dans ces quartiers, et ne feront que croitre si les professionnels de santé n'y sont plus présent, parce que leur sécurité n'est pas assurée.
La FMF déclare que les habitants ne doivent pas être (...)

- Actualités / , Lire la suite