Menace sur l’IRM de Bergerac

Communiqué commun du 13 juillet 2017
L'ensemble des syndicats médicaux français représentatifs : Se réjouissent du projet de l'ARS Nouvelle Aquitaine d'installer un I.R.M. sur le site de l'hôpital de la ville de Bergerac qui ne dispose à l'heure actuelle que d'un seul I.R.M. pour un bassin de 175 000 habitants avec des délais de rendez-vous à 53 jours.Jugent par contre incompréhensible la volonté de l'ARS de fermer au 11 octobre 2017 l'I.R.M. parfaitement fonctionnel installé actuellement à la clinique (...)

- Actualités / , , Lire la suite

Simone Veil, une grande Dame.

En 1975 j'étais installé depuis 2 ans et je venais de vivre en direct le combat de Simone Veil pour la légalisation de l'avortement.
Pour moi, jeune médecin, c'était une chose qui allait de soit et cette légalisation ferait que je n'aurais plus à me renseigner sur les départs en car pour Den Haag : un aller et retour pour la Hollande en une journée pour les plus chanceuses... celles qui avaient eu la chance de tomber sur un médecin qui ne considérait pas l'avortement comme un acte criminel passible de (...)

- Actualités / , Lire la suite

Agression des médecins : Plus de palabre, des actions !

Les agressions récentes de médecins généralistes, dans des quartiers où la sécurité n'est plus assurée n'est pas le fait du hasard, mais de la dégradation des conditions de vie de tous les habitants et de tous les professionnels de santé qui y évoluent.
Les inégalités sociales de santé sont déjà une réalité mesurable dans ces quartiers, et ne feront que croitre si les professionnels de santé n'y sont plus présent, parce que leur sécurité n'est pas assurée.
La FMF déclare que les habitants ne doivent pas être (...)

- Actualités / , Lire la suite

La revalorisation du 1er mai se transforme en minoration pour les pédiatres !

La CNAMTS nous l'avait promis, avec la convention de 2016, l'avenant 1 et le médecin traitant de l'enfant, et l'avenant 2 et la COE, les pédiatres devaient gagner 16000€ de plus par an.
Et bien c'est mal parti, les pédiatres ayant appris avec stupéfaction que la CNAMTS leur interdit l'association COE+MBB pour les examens des 8ème jour et 9ème et 24ème mois, et que donc leur rémunération pour cet acte "à haute valeur ajoutée de santé publique" baisse pour les grands prématurés (puisque c'était (...)

- Actualités / , Lire la suite

Le G/GS à 25 € : en pratique ça coince

Il y a 8 mois et demi que la convention est signée, 2 mois pour l'avenant 2 qui a mis en place les cotations spécifiques G, GS, VG, VGS et COE au 1er mai 2017.
On aurait pu naïvement penser que ce délai était suffisant pour que les caisses communiquent envers les médecins, que les éditeurs mettent les logiciels à jour, et que l'informatique des caisses soit au point.
Que nenni ! Egora et les médecins de la FMF rapportent des anomalies comme s'il en pleuvait : Difficultés de mise à jour des (...)

- Actualités / , , Lire la suite

La Médecine Libérale « En Marche »… ?

La FMF se félicite qu'à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle,on s'éloigne du dogmatisme qui a présidé la politique de ces quatre dernières années.
La FMF est un syndicat réformiste et s'est engagée, par sa signature de la convention, dans cette voie.
La FMF attend un pragmatisme du futur Président de la République et de son ministre de la santé, qu'elle invite à son congrès de Marseille du 8 au 10 juin 2017.
Les structures médicales libérales sont de véritables entreprises de proximité, au (...)

- Actualités / , , Lire la suite

La Convention « nouvelle cuvée » arrive le 1er mai !

La nouvelle Convention, signée le 25 août 2016 et entrée en vigueur le 23 octobre, s'applique pour les nouveaux tarifs à partir du 1er mai 2017.
A cette date, le principal changement dans nos habitudes est la codification de la consultation du Généraliste, revalorisée de 2€ par le biais d'une Majoration Médecin Généraliste (MMG), qui est simplifiée : C+ MMG devient G ! (Ceux qui ont fait valider leur spécialité en MG peuvent coder GS).
Cette revalorisation concerne les médecins généralistes exerçant en (...)

- Actualités / , , , , , , Lire la suite

La FMF dit non à la diffusion des données de santé à tous vents

Alors qu'est lancé le SNDS, à grand renfort de communication lénifiante, la FMF tient à mettre en garde les professionnels de Santé et les patients d'une protection très approximative de la confidentialité sanitaire.
Les conditions d'utilisation des données du SNDS sont plus proches d'une philosophie « à l'américaine », autorisant les accès pour « La Recherche », donc la philosophie semble être « peu importe le secret pourvu qu'on ait la Science ».
Ceci en attendant « la commercialisation », puisque tous (...)

- Actualités / , Lire la suite

Certains ont la mémoire courte… Pas la FMF.

La négociation conventionnelle a été longue : 6 mois...
Les délégations de spécialistes de la FMF ont été nombreuses et variées à chaque séance en fonction des ordres du jour.
Cette politique de négociations a permis à la FMF de faire des propositions au plus près des préoccupations, spécialité par spécialité : d'une négociation finale sont sorties des avancées pour chacun.
La Convention est imparfaite : si la FMF l'a signée, c'est pour éviter un Règlement Arbitral plus désastreux encore, en particulier pour (...)

- Actualités / , , , , Lire la suite

Nous sommes tous des Radiologues

La FMF soutient les radiologues dans leur combat.
La FMF dénonce la politique autoritaire de courte vue de la CNAMTS et l'aveuglement dogmatique d'un gouvernement dépassé.
Alors que la CNAMTS cherche désespérément 40 millions, elle préfère poursuivre des expérimentations minables de care management à la française comme Sophia.
La CNAM a lancé une attaque sans précédent contre les radiologues et les radiothérapeutes en baissant la valeur des forfaits techniques et en supprimant le coefficient Z. Cette (...)

- Actualités / , Lire la suite